sarko_et_ben_ali

Le12 janvier, deux jours avant la chute du régime de Ben Ali, le président français Nicolas Sarkozy aurait défendu au Conseil des ministres l’ex homme fort de la Tunisie en affirmant que « Ben Ali a voulu élever le niveau de formation des jeunes Tunisiens » et en avertissant que « le pire pour la Tunisie serait qu’un régime laïque imparfait cède la place à un régime islamiste parfait. Voyez l’Iran. »

Le Canard Enchainé rapporte aussi que quelques jours après la chute du régime, Sarkozy est revenu encore à la charge en affirmant que s’il avait soutenu Ben Ali c’est parce qu’il « était un rempart contre le terrorisme et l’islamisme ! »

Pourquoi Sarkozy n’a pas condamné les crimes de Ben Ali contre la jeunesse Tunisienne ? Cela est clair, il a préféré voir des dizaines de jeunes tunisiens tombés en martyrs plutôt que de voir les islamistes sur la scène politique tunisienne.